accessibilité haut de page

Monique Frydman (1943)



Monique Frydman (1943)

Claustra de porcelaine, 2006.

 

Monique Frydman est née en 1943 à Nages, dans le Tarn. Elle étudie à l’école des beaux-arts de Toulouse puis de Paris et enseigne le dessin. Elle ouvre son atelier à Paris en 1965 puis, en 1967, fait le choix de l’engagement politique. En 1974, elle ouvre de nouveau un atelier de peinture à Paris. Sa première exposition personnelle a lieu chez Baudoin Lebon, en 1981. De nombreux voyages nourrissent son imaginaire et alimentent son travail, notamment en Inde, Australie, Etats-Unis et Japon où ont lieu ses expositions et où elle séjourne. De grandes séries de tableaux sont exposées principalement à la galerie Baudoin Lebon, Laage Salomon, Jacques Elbaz à Paris et Alice Pauli à Lausanne. Dans la série exposée en 1994 au Musée des beaux-arts de Caen, l’artiste introduit l’empreinte de la corde. Empreinte dont la trace se poursuit dans les monotypes du claustra La Danseuse de cordes, qu'elle a présenté pour la première fois lors de l'exposition au Cateau-Cambrésis et crée pour la Manufacture de Sèvres en 2006.