accessibilité haut de page

Yayoi Kusama (Matsumoto,1929)



Yayoi Kusama (Matsumoto,1929)

Golden Spirit, 2006.
hauteur : 40 cm.

 

Kusama est une des plus grandes artistes contemporaines au Japon. Elle s’installe à New York en 1958 où elle fréquente Donald Judd et Franck Stella. L’artiste, rapidement assimilée à l’avant-garde new-yorkaise, apparaît comme l’un des précurseurs du Pop art et de l’art environnemental. Elle rejoint en Europe à la fin des années 1960, le groupe Zero de Piero Manzoni et d’Yves Klein et expose dans les musées et galeries des Pays-Bas et d’Italie. Le travail de Kusama, qu’elle qualifie d’obsessionnel, est fondé sur la répétition et la multiplication de signes. 1960 voit le lancement de son Manifeste de l’oblitération : Ma vie est un pois perdu parmi des millions d’autres pois... . Elle-même intervient souvent comme élément interne de ses propres installations. Ses créations frappent le regard par leur efficacité, tout en distillant des émotions et des interrogations qui nous renvoient à notre inconscient, notre éducation, notre culture. Outre les thèmes de la drogue et de l'amour libre, ses expérimentations l'amènent à interroger l'univers féminin. C’est une artiste inclassable exerçant une influence considérable sur la jeune génération qui lui rend régulièrement hommage.
Pour la Manufacture nationale de Sèvres, elle créé les pièces uniques Crimson Eye et Golden Spirit en 2006.