accessibilité haut de page

Edik Steinberg (Moscou, 1937)



Edik Steinberg (Moscou, 1937)

Décor pour assiettes du service Diane, 1998.

 

À partir de l'année 1965, la tonalité dominante de sa palette s'éclaircit et le paysage-nature-morte de prédominance claire, vers les années 1970, se mue en des compositions spatio-géométriques. À la place des formes organiques apparaissent des éléments tels que croix, cercle, triangle, carré, prisme, sphère. Sa conception individuelle s'énonce dans les termes suivants : Non pas dissocier mais synthétiser les idées mystiques du symbolisme russe des années dix et les concepts plastiques du suprématisme russe, plus précisément les idées de Kasimir Malevitch. Il sort d'Union Soviétique pour la première fois en 1988 à l'invitation de la Galerie Claude Bernard qui, après plusieurs années de tractations avec les pouvoirs culturels soviétiques, arrive à faire venir quelques tableaux et à organiser une première exposition à Paris. Depuis, Edik Steinberg partage son temps entre Moscou et son atelier parisien.
Pour la Manufacture nationale de Sèvres, il réalise 3 décors de présentation pour l'assiette Diane en 1998, ainsi qu'un décor pour le vase Decoeur.