accessibilité haut de page

Sèvres Années 30,
La séduction des matières



21 novembre 2007 au 2 mars 2008
Vernissage le samedi 24 novembre 2007
 

Assiette plate du service Daurat, 1933, décore de Mathurin Méheut, frise décorée par Anne-Marie Fontaine, forme de Maurice Daurat, diamètre: 22,5 cm, collection Manufacture nationale de SèvresVase Roubille n°1 ou Pot au chat, 1925, forme et décor d'Auguste Roubille (projet 165-24), exécuté par Léon Peluche, grès, hauteur: 33 cm, collection Musée national de céramiqueService à café Claude, 1922, forme de Louis-Georges Claude, porcelaine dure ancienne, service comprenant cafetière (h:16cm), pot à sucre (h:10,5cm), pot à crème (h:6cm), tasse (h:5,8cm) et soucoupe (d:10cm), Collection Musée national de céramique
 
La Manufacture a initié en 2006, un rendez-vous annuel avec son patrimoine, parfois méconnu. L’an dernier, l’exposition Années 50 à Sèvres : l’effet céramique proposait une relecture de la période de production de la Manufacture de 1948 à 1963, et sa mise en perspective avec la production céramique en France. Cette année, Sèvres Années 30, La séduction des matières entend faire découvrir le tournant pris par l’institution à cette période (1920 – 1938), tant dans sa propre histoire que dans le contexte plus large des arts décoratifs de cette époque, dans une scénographie confiée à Vincent Dupont-Rougier. Cet événement permet également, comme l’an passé, l’édition de nouvelles formes et de nouveaux décors, pour certains inédits depuis leur conception dans l’entre-deux-guerres.
 
Georges Lechevallier-Chevignard, administrateur de la Manufacture de 1920 à 1938, a su engager un ambitieux programme pour redonner à Sèvres l’image brillante d’une entreprise qui s’ouvre à la modernité. L’Exposition des Arts décoratifs et industriels modernes qui se déroula à Paris en 1925, l’Exposition coloniale en 1931, puis celle des Arts et techniques de l’industrie en 1937, furent autant d’occasions de l’illustrer que des moteurs décisifs pour la création.
 
Cette ouverture sur une approche nouvelle du décor fut liée en grande partie à l’exploitation d’autres matériaux que la porcelaine - comme le grès ou même la faïence - jusqu’alors jugés secondaires à la Manufacture. Ce sont les mises au point sur cet ensemble de matériaux céramiques, plus faciles à travailler et moins coûteux, qui permirent à Sèvres de s'inscrire dans ce courant Art déco.
Le goût pour l’ornementation florale aux couleurs inhabituelles, introduit par les avant-gardes, ainsi que le graphisme géométrique de certains décors directement inspirés du Cubisme, ont été adoptés par des artistes qui donnaient à réaliser leurs projets, aussi bien sur tissu ou sur papier peint, que sur céramique. Une génération de jeunes créateurs, issus de la Manufacture ou bien invités, aux talents multiples, ont ainsi marqué le style de ces années et contribué au succès de Sèvres, qu’il s’agisse d’Anne-Marie Fontaine, de Jacques-Emile Ruhlmann, Agnès Jouin, Jane Lévy, Henri Patou, Henri Rapin ou Simon Lissim, pour n’en citer que quelques uns.
 
La Manufacture nationale de Sèvres fut un véritable laboratoire de recherches techniques et formelles, recherches que l’exposition entend révéler.
 
Avec Les Arts décoratifs - notamment dans le champ des papiers peints - et grâce aux prêts consentis par le Mobilier national, le Musée national de céramique, le Musée des arts et métiers, le Musée des arts décoratifs de Rouen, le Musée d’art et d’industrie de Roubaix-La Piscine, le Musée d’art et d’industrie de Troyes, le Musée des Années 30 de Boulogne-Billancourt, la Chambre de commerce et d'industrie de Paris, un ensemble remarquable de pièces de Sèvres des années 30 sera ainsi présenté au public, avec les soieries de la Manufacture Prelle.
 
Depuis la fin du XIXe siècle, les céramistes attirés sans doute par l’aura de la Manufacture étaient de plus en plus nombreux à s’installer à sa périphérie, à Sèvres même ou à Boulogne, de l’autre côté de la Seine. Ne voulant pas se laisser distancer par l’importance croissante de ces ateliers établis à proximité, la Manufacture engagea une étroite collaboration avec des artistes des deux cités. Ainsi, Maurice Gensoli, qui vivait et travaillait à Boulogne, dirigea les travaux d’art à la Manufacture où il rétablit un atelier de faïence et de grès ; Jean Mayodon fit office de conseiller artistique durant les préparatifs de l’Exposition internationale des Arts et des Techniques dans la vie moderne, qui s’est tenue à Paris en 1937, tout en réalisant des pièces, à Sèvres, dans son propre atelier.
Pour mieux mettre en lumière cette double perspective, le Musée des Années 30, à l’occasion de son exposition consacrée au décorateur Jules Leleu, offrira aux mêmes dates qu’à Sèvres, une sélection de céramiques réalisées entre 1920 et 1940, à Boulogne et à Sèvres, indépendamment de la Manufacture ; occasion inédite de découvrir combien ces villes ont constitué un foyer de créations exceptionnelles dans l’entre-deux-guerres.
 
Dans la collection initiée l’an dernier Sèvres, une histoire céramique, aux Editions courtes et longues, un second titre consacré à cette période de la production de Sèvres - les années 20 & 30 -, sortira en septembre. Beau livre, à l’iconographie soignée — les prises de vue sont exclusivement réalisées pour lui —, cet ouvrage met en scène les œuvres produites sur cette période, dans une appréhension plus large des arts décoratifs à partir de la création céramique.
Il rassemble les contributions des chargées de mission au département des collections de la Manufacture, Isabelle Laurin et Florence Slitine. Elles sont assorties d’entretiens avec Emmanuel Bréon, conservateur en chef du Musée des Années 30, Félix Marcilhac, expert et collectionneur spécialiste de cette période, des approches de Christine Germain-Donnat, directrice du Musée des arts décoratifs de Rouen, sur l’œuvre céramique de Jacques-Emile Ruhlmann, de Véronique de La Hougue, conservatrice aux Arts décoratifs, sur les papiers peints et de Bruno Gaudichon sur la collection de Sèvres du Musée de Roubaix-La Piscine qu’il dirige.
 


 
Pour plus d'informations,
téléchargez le Dossier de presse ci-joint.

 

 
Contact presse :
Barbara de Montaigu, Tél. : + 33 (0)1 46 29 22 06, Fax : + 33 (0)1 46 29 22 08
Mél. : barbara.de-montaigu@culture.gouv.fr
http://www.manufacturedesevres.fr
 
ANNEES FOLLES & ART DECO : LE RENOUVEAU
Collection Sèvres, une histoire céramique, 144 pages, 100 illustrations en quadri
24,3 x 28 cm, prix public : 35 €
Editions courtes et longues
Tél. : +33 (0)1 48 87 16 35 http://www.cleditions.com
 
 

Toutes les actualités