accessibilité haut de page

Métiers d’art en scène « Mobilier, tapisserie, céramique » objets d’art, création et photographie au Palais Royal



Exposition dans les vitrines du Palais Royal
 
Les Manufactures nationales (Sèvres, Gobelins, Beauvais, Savonnerie) et l’Atelier de Recherche et de Création du Mobilier national n’ont jamais cessé, depuis leur création, d’associer leur savoir-faire au talent des meilleurs créateurs de leur temps. Ces deux institutions présentent dans 5 vitrines une sélection de créations récentes, nées d’un dialogue fécond entre les artistes et les techniciens d’art du Ministère de la culture.
La sélection reflète les résonances repérables dans les réalisations artistiques de chacune des institutions, tout en évoquant leur contribution au renouvellement de l’ameublement et du décor et des palais nationaux.
 
Vitrine 1 : à la forme anthropomorphique du fauteuil de Francesco Binfaré répond la silhouette du petit homme vert de Fabrice Hyber ; la console et le lampadaire des frères Bouroullec offrent une construction plus abstraite en contrepoint.
 
Vitrine 2 : évoque la tribune présidentielle du 14 juillet. Le fauteuil en bois doré, témoin du rituel républicain hérité du 19e siècle, a cédé la place à un modèle commandé à Christophe Pillet en l'An 2000, en même temps que le service de table d'apparat, (1 200 couverts) créé à Sèvres d'après Philippe Favier pour la Présidence. La dentelle tissée à l'atelier du Puy d'après Esther Shalev Gerz présente une vision poétique de la carte européenne.
 
Vitrine 3 : la tapisserie de Christophe Cuzin met en évidence une similitude inattendue entre image tissée et image numérique (la maison de Le Brun aux Gobelins) ; la chaise de Sylvain Dubuisson et la table de Rena Dumas ornée d'une plaque de Sèvres offrent un décor délicat et précieux que complète la blancheur translucide et laiteuse du biscuit des vases d'Arthur-Luis Piz et Pascal Couvert.
 
Vitrine 4 : joue la gamme colorée avec le tapis de Pierrette Bloch et le fauteuil de Matali Crasset auquel fait écho, non sans humour, l'étrange cyclope doré de Yayoi Kusama.
 
Vitrine 5 : fait la part belle à la nature en regroupant les Jattes de recueillement de Paul-Armand Gette, les bijoux en porcelaine Choses de flot et de mer et Les dentelles du ciel d'après Annabelle d'Huart avec les sièges Louis XVI transformés par Martine Aballéa en Fauteuil de jour et Fauteuil de nuit (Beauvais).
 
Commissaires :
Laurence Maynier, Manufacture nationale de Sèvres
Edith Dauxerre, Mobilier national
 
Scénographe :
Agathe Chiron, Grégory Lacoua, Jean-Sebastien Lagrange
 
Graphisme :
Madeleine Montaigne
 


 

L’exposition de Sophie Zénon sur les grilles du jardin du Palais Royal : Un regard sur la Manufacture de Sèvres et le Mobilier national
 
Les 50 photographies de Sophie Zénon, présentées sur les grilles du jardin du Palais Royal dévoilent la face parfois méconnue des deux prestigieuses institutions, la Manufacture nationale de Sèvres et le Mobilier national, à la fois conservatoires de savoir-faire d’excellence et laboratoires de recherche et de création.
 
Au fil d’une résidence de quelques mois à la Manufacture nationale de Sèvres en 2005 et 2006, la photographe s’est immergée au sein des 27 ateliers et a partagé le quotidien des quelque 120 artisans d’art qui y travaillent aujourd’hui. De cette expérience, elle a ramené un travail très personnel en noir et blanc, un émouvant témoignage à la fois sensuel et rigoureux à l’ingéniosité et à la main de l’homme. La sélection de 25 photographies présentées sur les grilles du jardin du Palais Royal met en lumière de manière originale les relations qui unissent le lieu, les outils, la céramique et les hommes. Elles révèlent ainsi l’audace et la vivacité d’une institution qui portent haut les couleurs de l’art de vivre à la française et qui consacre aujourd’hui plus de la moitié de sa production à la création contemporaine.
 
Fidèle à sa démarche d’investigation dans des lieux chargés d’histoire et d’humanité, Sophie Zénon a prolongé en 2007, dans les trois manufactures de tissage de tapisseries et tapis (Gobelins, Beauvais et Savonnerie) et plusieurs ateliers de restauration du Mobilier national, sa démarche artistique sur le savoir-faire, le geste et l’outil. Son passage dans ces ateliers où elle a su capter la beauté des lieux et des gestes, a donné lieu à un travail d’auteur sensible qu’illustrent
les 25 photographies en couleur présentées sur les grilles du jardin du Palais royal.
 
Au-delà d’une exposition purement didactique, la scénographie imaginée par la Manufacture nationale de Sèvres, le Mobilier national et l’auteur associe en série les photographies noir et blanc et couleur selon un parti pris très graphique. En jouant sur les lignes, les matières et les couleurs, les correspondances entre les métiers d’art des deux institutions sont mises en relief et soulignent la rigueur du travail tant des artisans que de celui de Sophie Zénon.
 
www.sophiezenon.fr
 

 
Pour plus d'informations,
téléchargez le Dossier de presse ci-joint.

 

 
 
 

Toutes les actualités