accessibilité haut de page

Claude Champy - Terre complice



10 mars / 7 juin 2010
 

Commissariat : Jean-Roch Bouiller
 

Le nouvel établissement public Sèvres – Cité de la céramique se veut une fenêtre ouverte sur la création céramique contemporaine dans sa dimension intergénérationnelle et dans ses aspects les plus divers, du métier d'art à l'art contemporain. Claude Champy – terre complice en est la première exposition. Elle entend rendre compte de la dimension historique de l'œuvre de Claude Champy en faisant largement appel aux principales collections publiques et privées qui ont accompagné son œuvre des années 1970 à aujourd'hui. Plus de 150 pièces majeures, sélectionnées parmi les plus marquantes de l'œuvre de toute une vie sont ainsi réunies, qui esquissent l'évolution d'un travail et son inscription dans le temps.
 

Claude Champy
 

 

Claude Champy, céramiste

 
Un céramiste qui travaille la terre depuis plus de 40 ans est à Sèvres comme chez lui. Claude Champy, né en 1944, y a commencé sa formation en copiant l'une des pièces du musée, comme tous ses congénères de l'École des Métiers d'art (Hôtel Salé, Paris). Diplômé de cette école en 1968, il travaille à la chaîne dans une faïencerie avant de construire un premier four pour son propre compte, à Plaisir, près de Paris, où sa famille est implantée depuis plusieurs générations. Fin 1972, il quitte définitivement l'usine pour se consacrer entièrement à son propre travail.
 
En 1975, sa première confrontation aux céramistes les plus connus de cette époque, à travers l'exposition 18 artistes et la terre (Saint-Rémy-de-Provence, Galerie Noëlla Gest), propulse Claude Champy sur le devant de la scène céramique française. La première exposition de la Galerie Sarver, à Paris, l'année suivante, lui est entièrement consacrée. La fidélité de ses galeristes et de ses collectionneurs le font rapidement passer du statut de jeune céramiste prometteur à celui de céramiste français parmi les plus en vue de sa génération. Ce statut est consacré par plusieurs expositions au Musée des Arts décoratifs de Paris, au Musée national de céramique de Sèvres, à la Galerie Capazza...
 
Dès 1979, Champy expose régulièrement en Allemagne ; dans les années 1980 aux États-Unis et dans plusieurs pays d'Europe. En 1988, il reçoit le Grand Prix du Musée Suntory de Tokyo. Il noue à cette époque des liens durables avec des céramistes japonais. Il est aujourd'hui l'un des rares céramistes français reconnus à l'international.
 
Le travail de Claude Champy est représentatif de celui de sa génération. Il témoigne d'une fascination pour le matériau céramique, d'une complicité avec la terre, d'abord amoureusement tournée puis au fil du temps de plus en plus malmenée, triturée, arrachée... Il est surtout l'un de ceux qui a poussé le plus loin le travail d'inventivité et d'expérimentation autour des émaux, ces substances qui font du céramiste un magicien démiurge. Chez lui, ils recouvrent parfois la terre en plusieurs couches épaisses, tout en la dévoilant en profondeur, jusqu'à donner ce sentiment d'objets géologiques intemporels. Le visiteur ne s'étonnera pas de rencontrer quelques « cratères », quelques « falaises » ou même de se croire devant des images de la Terre vue du ciel !
 
Claude Champy
 

 

Parcours de l'exposition

 
Le principe de l'exposition est d'offrir, dans une approche historique, un parcours entre des météorites, des bombes volcaniques, des fragments de magma... qui prennent parfois des formes de bols, de théières ou de vases. La scénographie joue sur les différentes perceptions possibles de ces pièces, de l'utilitaire à l'informe, de la simplicité des formes à la beauté de la matière. L'exposition parie sur une certaine théâtralité et sur la surprise. Les maîtres mots devraient être étonnement et jubilation.
 
Un parcours pédagogique à destination première (mais non exclusive) des enfants permet d'insister sur l'importance du goût pour les divers aspects de la matière dans la céramique de la fin du XXe siècle. Pointant les différences entre matière brute et matière émaillée, pièces tournées et montées à la plaque, effets voulus par l'auteur ou hasards de la cuisson... Il détaille de manière simple les aspects techniques de ce travail.
 
Claude ChampyClaude ChampyClaude Champy
 


 

Claude Champy - Terre complice
Exposition du 10 mars au 7 juin 2010
Vernissage le mardi 9 mars 2010 de 18 h 30 à 21 h
Pré-visite pour la presse à partir de 15 h
Commissariat : Jean-Roch Bouiller
 
Catalogue
Monographique de 168 pages, format 20,5 x 22,5 cm, 150 reproductions quadri
Co-édition de La Revue de la céramique et du verre et de Sèvres - Cité de la céramique Contributions de Jean-Roch Bouiller, Christian Garcelon, Christine Shimizu
Prix public : 39,50 €
 

Pour plus d'informations,
téléchargez le communiqué de presse ci-joint.

 

 
Sèvres – Cité de la céramique
2 place de la Manufacture 92310 Sèvres
Tél : +33 (0)1 46 29 22 00
Fax : +33 (0)1 46 29 22 08
 
Accès : T2 Val de Seine (arrêt « Musée de Sèvres ») ; métro ligne 9 (arrêt « Pont de Sèvres ») ; autobus au pont de Sèvres : 169, 179, 279, 171, 26 (1er arrêt après le pont « Musée de Sèvres »).
Parking : stationnement des véhicules à l’entrée du Domaine national de Saint-Cloud.
 
L'exposition est ouverte tous les jours sauf le mardi, de 10 h à 17 h. Gratuité tous les premiers dimanches de chaque mois et pour les jeunes de moins de 26 ans de la Communauté européenne.
Droits d'entrée : 6,50 € plein tarif, et 5 € tarif réduit
 
Contact presse :
Délégation au développement culturel
Sylvie Perrin, responsable de la communication et des relations presse
Tél. : +33(0)1 46 29 38 38
Fax : +33(0)1 46 29 22 08
Mél. : presse@sevresciteceramique.fr 
 

Toutes les actualités