accessibilité haut de page

Un plat préempté...



Peint à Rouen au milieu du XVIIIe siècle, ce plat en faïence a été préempté* par le Musée national de la céramique le 30 novembre 2009, à l’Hôtel Drouot.
Justifiant un moyen d’acquisition exceptionnel, ce plat d’apparat monumental représente la seule œuvre signée d’un des plus intéressants peintres sur faïence actifs vers 1740, à l’époque de la splendeur des manufactures rouennaises, Pierre Leleu.
 
Destiné par son diamètre et la qualité de son exécution à orner un intérieur noble ou bourgeois, le plat figure une scène décrite dans l’Ancien testament, où Judith, jeune et riche veuve décapite Holopherne, général de l’armée de Nabuchodonosor, après l’avoir enivré, pour sauver la cité de Béthulie (Judith 12).
 
Pierre Leleu, Judith et Holopherne
Pierre Leleu, Judith et Holopherne
Plat, Rouen vers 1740
Faïence stannifère, décor de grand feu
Diamètre 57, hauteur 7,5 cm
Acquis en 2009 (Inv. MNC 28750), (C) M. Beck Coppola/Rmn

 
En intégrant les collections nationales, il retrouve son pendant représentant Le Christ et la Samaritaine, avec lequel il figurait dans la célèbre collection privée Evelyn Waddington jusqu’à sa vente en 1895.
 
Plat faïence, peint de Rouen, XVIIIe
Pierre Leleu, Le Christ et la Samaritaine
Plat, Rouen vers 1740
Faïence stannifère, décor de grand feu
Diamètre 58, hauteur 7 cm
Legs Albert Gérard, 1900 (Inv. MNC 10450), (C) M. Beck Coppola/Rmn

 
La confrontation des deux plats, bientôt exposés côte à côte, permettra de mettre en évidence leurs particularités stylistiques et de faire la lumière sur les questions que posent leur iconographie.
 
* Préemption : droit de l’Etat d’acquérir un bien en vente publique sans participer aux enchères et en se substituant à la personne à laquelle le bien a été adjugé (Loi no 2000-642 du 10 juillet 2000).
 
 


Toutes les actualités