accessibilité haut de page

Louise Bourgeois (1912-2010) à Sèvres



Figure majeure de la scène artistique contemporaine, Louise Bourgeois qui vient de s'éteindre à New York, a joué un rôle majeur dans le renouveau artistique de la manufacture de Sèvres des années 1990-2000. Cette collaboration a marqué le retour de Sèvres sur le devant de la scène artistique internationale.
 
Le premier contact entre Sèvres et Louise Bourgeois remonte au milieu des années 1990 et devait donner lieu à un projet de surtout de table. Les Fallen Wooman (ci-dessous) furent réalisées dans cette optique mais sans que le surtout en tant que tel n'aboutisse véritablement.
 
Louise Bourgeois - Fallen Wooman
 
La Nature study présentée ici a été conçue dans la foulée mais réalisée seulement à partir de 2003 dans sa version biscuit et à partir de 2005 dans sa version plein or. Sa dimension monumentale a fait de sa réalisation un défi technique pour les ateliers. Leur engagement pour l'existence de cette pièce a initié un renouveau dans la capacité de Sèvres à produire des sculptures de grande taille.
 
Cette figure androgyne, mi-animale mi-humaine, se rattache à tout un pan de l'œuvre de Louise Bourgeois portant sur le féminin et le masculin, sur le ventre féminin comme outre, sur le corps comme objet d'ambiguïtés. Elle est devenue un des éléments de référence de la ligne artistique de Sèvres – Cité de la céramique.
 
Louise Bourgeois - Nature study 
 


Toutes les actualités