accessibilité haut de page

Conférence de presse le 1er février 2011



David Caméo, directeur général de Sèvres - Cité de la céramique a convié une vingtaine de journalistes à un petit déjeuner presse, le 1er février, afin de présenter sa stratégie de développement du nouvel établissement public et son programme.
 
Il a rappelé que le dernier rendez-vous avec la presse remontait à 2007 pour, de manière comparable, présenter les axes de développement de la Manufacture nationale de Sèvres. Aujourd'hui à l'occasion du premier anniversaire de la nouvelle Cité de la céramique, il s'agit d'en dresser les perspectives.
 
Une année qui correspond au temps nécessaire pour constituer une équipe :
- Département du patrimoine et des collections / Eric Moinet
- Département de la création et de la production / René-Jacques Mayer
- Délégation au développement culturel / Laurence Maynier
- Secrétariat général / Sébastien Bonnard
 
Une année pour mettre en place un nouveau mode de gouvernance :
- Conseil d'adminsitration présidé par Jean-Marie Fabre
- Conseil artistique, scientifique et culturel présidé par Françoise Guichon
 
Une année pour poser les bases d'une stratégie adaptée aux missions du nouvel établissement public administratif, selon 3 axes :
 
LES COLLECTIONS
 
- avec l'inscription de cet ensemble dans le XXIe siècle qui passe par une redéfinition des collections permanentes de céramiques du XXe siècle et la création d'un espace dédié à la céramique contemporaine (inauguration le 31 mars avec l'exposition Mise en oeuvre, le quotidien et l'exceptionnel sous l'oeil du design, sur une idée des Sismo)
- le regroupement des collections et des fonds d'archives des deux anciens services à compétence nationale et la découverte de pièces importantes (comme entre autres Les Jardins d'appartement de Raoul Dufy, 3 prototypes commandés par André Malraux à Sèvres, créations jamais produites)
- le regroupement des réserves pour de meilleures conditions de conservation et de sécurité
une relecture des collections nationales au sein d'un parcours muséographique à repenser, qui fera l'objet d'un Programme Scientifique et Culturel (PSC)d'ici la fin de l'année
- la constitution d'un véritable réseau de partenaires au plan des musées de céramique, des manufactures, des centres d'art, des écoles d'art en Europe dont la Cité serait la "tête de pont"
- le lancement d'une campagne de numérisation grâce à un mécénat privé et au soutien de la Mission de la recherche et de la technologie du Ministère, en vue de la création d'un Centre de ressources sur les arts du feu.
 

LA PRODUCTION
 
- avec la poursuite du développement de la création, à travers une politique volontariste d'invitations d'artistes. A découvrir prochainement : Barthélémy Toguo sur le stand au PAD en mars, Christian Astuguevieille présenté à la galerie en mars et au PAD, Michele De Lucchi au PAD puis à Milan, Martine Bedin en juin. Bientôt, parmi les artistes confirmés : Giuseppe Penone, Miquel Barcelo, les frères Bourroullec, parmi les plus jeunes : Myriam Méchita(présentée actuellement à Londres), Adrien Rovero (à la Villa Noailles cet été), parmi les céramistes : Kristin McKirdy, Grégoire Scalabre(tous deux actuellement aux Arts Décos), Jean-François Fouilhoux...
- la poursuite du développement économique de la production avec, en 2010, une augmentation de 15 % des objets livrés, et 58 % de nouvelles créations.
- la constitution tous les deux ans, d'un catalogue de références (tant au plan des savoir-faire, des métiers qu'au plan historique) d'environ 100 pièces icôniques de Sèvres pour une offre mieux formulée auprès des clients
- avec plus de 35 jeunes formés, soit 1/3 des effectifs des céramistes renouvelés depuis 2004, un rajeunissement qui est le garant de la transmission des gestes et des savoir-faire de la Cité, dans le cadre du centre de formation interne
- l'ouverture d'un nouveau show-room des porcelaines de Sèvres, début 2012, sur les jardins du Palais Royal/galerie de Valois (135 m2) pour la commercialisation des pièces réalisées.
- des travaux importants de clos et de couvert et la poursuite des équipements des ateliers sur les trois prochaines années.
 

LES PUBLICS
 
- de manière transversale, avec un objectif principal : développer et diversifier les publics de la Cité (visiteurs, professionnels, partenaires, artistes, prescripteurs, clients, chercheurs et étudiants, scolaires...)
- 13 500 visiteurs enregistrés pour Circuits céramiques, près de 10 000 visiteurs pour l'exposition monographique de Claude Champy, soit 42 000 visiteurs sur le site en 2010, auquel s'ajoute un formidable succès des catalogues édités à ces occasions : résultats encourageants pour cette première année, qui s'accompagne d'un rajeunissement du public
- le développement des outils du web et des réseaux sociaux : le site internet est le vecteur principal de communication, plus de 1 100 fans inscrits sur la page Facebook créée en mai dernier, ouverture d'une page Twitter, bientôt une version du site web adaptée aux téléphones portables... et la préparation d'outils de médiation numérique pour le public dans les espaces des collections.
- le vif succès du programme scolaire, et l'extension de l'offre à la dimension muséale, avec les Petits Dégourdis de Sèvres et la manifestation Effr'Actions, en partenariat avec l'inspection d'Académie des Hauts-de-Seine
- l'ouverture cet automne d'un atelier de pratique amateur en cohésion avec l'identité de Sèvres (peinture sur porcelaine et modelage)
- la poursuite de la politique éditoriale, avec notamment les collections Sèvres, une histoire céramique, Ed. Courtes et Longues, à paraître cette année les productionc contemporaines de 2000 à 2010, Couleurs contemporaines - les Cahiers, Ed. Bernard Chauveau, à paraître Michele De Lucchi (avec Baccarat) et Martine Bedin, avec les Ed. Actes Sud, La Pompadour de Makhi Xenakis, avec les Ed. de l'Epure, le livret de Mise en oeuvre
- un statut qui offre des développements consolidés en matière de mécénat et de partenariat pour la campagne de numérisation, pour des campagnes de restauration (terres cuites, vitraux...), pour une acquisition récente (Asger Jorn) et la création prochaine d'un Cercle des Amis de la Cité.
 

Les conditions sont aujourd'hui réunies pour permettre à ce nouvel établissement de gagner en cohérence, en lisibilité et de devenir le Pôle international de référence sur les arts du feu.
 

Pour plus d'informations,
téléchargez le dossier de presse ci-joint.
 
 


Toutes les actualités