accessibilité haut de page

Exposition sur la restauration des pièces des collections brisées lors des bombardements de 1942
DERNIERS JOURS



Le 3 mars 1942, vers 21h, l'usine Renault située sur l'Ile Seguin, près du pont de Sèvres est bombardée par l'armée anglaise afin de la rendre hors service.
 
Durant cette attaque, le Musée et la Manufacture de Sèvres sont touchés : fenêtres, vitrines explosent dans les salles d'exposition n'épargnant pas les œuvres des collections retrouvées sur le sol, brisées en morceaux. A la suite d'autres bombardements, de 1943 et 1944, ce sont près de 8 000 objets ont été détruits ou abîmés. Tous ont été ramassés et minutieusement rangés dans des caisses.
 
conséquences du bombardement de 42 dans les salles d'expo.
Vitrines des salles d'exposition, après les bombardements de 1942 (c) Sèvres - Cité de la céramique
 
Aujourd'hui, une nouvelle page d'histoire s'écrit ; celle de la restauration de ces objets.
Ce gigantesque chantier est entrepris par le service de la conservation préventive et de la restauration de la Cité de la céramique, grâce à l'obtention d'une bourse financée par The Samuel H. Kress Foundation et administrée par The Foundation of the American Institute for Conservation, véritables mécènes de cette campagne de restauration.
 
L'exposition retrace l'histoire de ces bombardements et présente les étapes de restauration de certaines des pièces brisées.
 
Télécharger le Communiqué de presse
 
Exposition ouverte jusqu'à la fin du mois de décembre, tous les jours de 10 h à 17 h, sauf le mardi, le 25 décembre et le 1er janvier.
 
 


Toutes les actualités