accessibilité haut de page

Arts de la table

Une sélection de porcelaines de Sèvres, en vente dans nos galeries à Sèvres et à Paris :


 Créations contemporaines   Arts de la table   Vases et objets décoratifs   Biscuits  

  • Assiette Suzanne Lalique, décor n°60-30, 1930
  • Service Sen, Antoine Boudin, 2011
  • Service de Fables, Françoise Pétrovitch, 2012
  • Service des arts industriels, <br />
« Lithographie », Jean-Charles Develly, 1823-1835
  • Service Archipel, Adeline André
  • Service Egyptien, frise n°6, Alexandre Théodore Brongniart, 1802-1808
  • Tout un monde, assiette plate, service Diane, Fabrice Hyber, 2007
  • Assiette plate, service Uni, décor Pekin, Paul Charlemagne, 1953
  • Sucrier égyptien, 1808-1812
  • Service Diane, Assiette de présentation <br />
Jaume Plensa, 2002
  • Service à café Litron, décors chinoiseries 3 ors
  • Service Pimprenelle, bleu, frise 145, jeu de fond de fleurs classiques
  • Tasse Cobéa
  • Assiette feuille de chou, bouquets détachés
  • Assiette Louis XVI, décor Marie-Antoinette
  • Assiette Suzanne Lalique
  • Service à café Litron, bleu de Sèvres, frise 482
  • [T[Service Pimprenelle]T],  Alexandre Sandier, vers 1900, frise 124 Pomme de pin, vers 1900
  • [T[Hommage à Ruhlmann]T], Annabelle d’Huart, 2006
  • Décors des services à thé et à café [T[Litron]T], Annabelle d’Huart, 2004/2005
  • Service [T[Diane]T], décor d’Etienne Hajdu, 1970 - Inscrit 17 Hajdu 70<br />
  • Service [T[Atlantide]T], Annabelle d’Huart, 1997
  • Service à café [T[Eclat]T], Patrice Cloud, 1998/2002
  • [T[Jatte de Damas]T], Annabelle d’Huart, 1997
  • Service Diane, décor de Pierre Alechinsky, 2002

Plus d'information sur cette pièce

Cette pièce est disponible à la vente dans nos galeries :

À Sèvres,
2 place de la Manufacture, 92310 Sèvres
Tél. : + 33 (0)1 46 29 22 10 - Fax : + 33 (0)1 46 29 22 15

À Paris,
4 place André Malraux, 75001 Paris
Tél. : + 33 (0)1 47 03 40 20 - Fax : + 33 (0)1 42 61 40 54

Accès et horaires des galeries

Service à café Litron, décors chinoiseries 3 ors

 
Ce service Litron trois or aux décors de chinoiseries est au gout du jour des années du dernier quart du XVIIIe siècle.
 
Un nouveau style de décors de chinoiserie apparaît à Sèvres durant les années 1770. Ces créations se distinguent des précédentes par un usage important de la dorure. La formule des décors à l'or sur fond uni noir vise à imiter les laques d'Extrême-Orient et rencontre une grande faveur à la Manufacture. L'introduction de la pâte dure à cette époque permet l'application du précieux métal sur de larges zones : le sol sur lequel sont posés les personnages est entièrement peint d'or de différentes couleurs, les éléments architecturaux, les vêtements et les motifs de tissu sont détaillés grâce aux contrastes de zones brillantes et mates réalisés par l'atelier de brunissage. Ce type de scènes s'inspire avec liberté des gravures publiées d'après des dessins de Jean-Baptiste Pillement (1728-1800), notamment des Cahiers de balançoires.
 
Les formes du service Litron ont été créées au XVIIIe siècle. Les corps sont tournés, les anses aujourd’hui sont coulées, les soucoupes calibrées. Après la cuisson préliminaire à 980° C dite de dégourdi, chaque pièce reçoit l’émail (couverte) incolore par immersion rapide (trempage) dans le bain d’émail. Après séchage et vérification au pinceau, les pièces cuisent à 1 380° C. Elles recoivent ensuite leurs décors et subiront d'autres cuissons.
 
En 1771, la Manufacture disposa d’ors colorés : or couleur d’acier (or, manganèse et argent), or rouge (or et cuivre) et or vert (or et argent). Puisque l’argent et l’or vert avaient tendance à s’oxyder, on introduisit, vers 1790, le platine. Cette amélioration conduisit à la réalisation de motifs de chinoiseries sur le fond noir de grand feu, lui-même mis au point définitivement vers 1778, par mélange d’oxyde de fer, cuivre, cobalt et manganèse. Les ors colorés et les fonds noirs furent rétablis à Sèvres vers 1993/1994. Le fond noir de grand feu, très délicat à obtenir, est appliqué à l’atelier de pose de fonds en 4 couches et 2 cuissons à haute température. Le décor en ors colorés est peint à la main et cuit à 840° C. L’or utilisé à la Manufacture est l’or pur à 24 carats, mat après cuisson.
 
A l’atelier de brunissage, le lissage de la surface dorée rend à l’or sa brillance, plus ou moins intense selon la technique employée ; pour ce modèle, le brunissage « à l’effet » est appliqué : une partie de la surface demeure mate, d’autres sont brunies à l’agate effilée pour donner une impression de relief et de mouvement.
 
En 2003, six tasses et six soucoupes Litron, à fond noir et décors « chinois » en trois ors colorés sont produites à la Manufacture. Les têtes de service (théière, pot à lait et pot à sucre) ont été réalisées pour la première fois depuis le XVIIIe siècle et il s’agissait de la deuxième édition de tasses, avec quelques variantes sur les décors qui lui confèrent un caractère unique. Ces dessins sont inspirés des décors sur une cuvette, peinte par Etienne-Henri Le Guay, doreur à la Manufacture, en 1791 et conservé au Musée National de céramique.
 



Service Litron aux décors de 3 ors sur couverte noire
Porcelaine dure ou PD, mise au point à la Manufacture de Sèvres vers 1770
Verseuse, Hauteur : 14 cm, diamètre : 10,5 cm 
Pot à sucre, Hauteur : 11,5 cm, diamètre : 8,5 cm 
Pot à lait, Hauteur : 9,5 cm, diamètre : 6,5 cm 
Tasse et soucoupe, Hauteur : 7 cm, diamètre : 13 cm :