accessibilité haut de page

Arts de la table

Une sélection de porcelaines de Sèvres, en vente dans nos galeries à Sèvres et à Paris :


 Créations contemporaines   Arts de la table   Vases et objets décoratifs   Biscuits  

  • Assiette Suzanne Lalique, décor n°60-30, 1930
  • Service Sen, Antoine Boudin, 2011
  • Service de Fables, Françoise Pétrovitch, 2012
  • Service des arts industriels, <br />
« Lithographie », Jean-Charles Develly, 1823-1835
  • Service Archipel, Adeline André
  • Service Egyptien, frise n°6, Alexandre Théodore Brongniart, 1802-1808
  • Tout un monde, assiette plate, service Diane, Fabrice Hyber, 2007
  • Assiette plate, service Uni, décor Pekin, Paul Charlemagne, 1953
  • Sucrier égyptien, 1808-1812
  • Service Diane, Assiette de présentation <br />
Jaume Plensa, 2002
  • Service à café Litron, décors chinoiseries 3 ors
  • Service Pimprenelle, bleu, frise 145, jeu de fond de fleurs classiques
  • Tasse Cobéa
  • Assiette feuille de chou, bouquets détachés
  • Assiette Louis XVI, décor Marie-Antoinette
  • Assiette Suzanne Lalique
  • Service à café Litron, bleu de Sèvres, frise 482
  • [T[Service Pimprenelle]T],  Alexandre Sandier, vers 1900, frise 124 Pomme de pin, vers 1900
  • [T[Hommage à Ruhlmann]T], Annabelle d’Huart, 2006
  • Décors des services à thé et à café [T[Litron]T], Annabelle d’Huart, 2004/2005
  • Service [T[Diane]T], décor d’Etienne Hajdu, 1970 - Inscrit 17 Hajdu 70<br />
  • Service [T[Atlantide]T], Annabelle d’Huart, 1997
  • Service à café [T[Eclat]T], Patrice Cloud, 1998/2002
  • [T[Jatte de Damas]T], Annabelle d’Huart, 1997
  • Service Diane, décor de Pierre Alechinsky, 2002

Plus d'information sur cette pièce

Nos galeries de ventes :

À Sèvres,
2 place de la Manufacture, 92310 Sèvres
Tél. : + 33 (0)1 46 29 22 10 - Fax : + 33 (0)1 46 29 22 15

À Paris,
4 place André Malraux, 75001 Paris
Tél. : + 33 (0)1 47 03 40 20 - Fax : + 33 (0)1 42 61 40 54

Accès et horaires des galeries

Sucrier égyptien, 1808-1812

 
Ce sucrier est entièrement recouverte de bleu et d'or, appliqué de manière uniforme à l'intérieur et aux décors égyptiens et de hiéroglyphes à l'extérieur. Posée sur un socle carré, sa forme cylindrique s'élève pour finir par une tête égyptienne qui surmonte l'ensemble.
 
En 1994, la Manufacture nationale de Sèvres, décide d’éditer à nouveau ce sucrier, véritable exploit technique. Sa forme fut dessinée par Brachard en 1802 , et son décor en or par Micaud. Il a fait l’objet de nombreuses recherches et études tant sa fabrication est complexe ; un vase est tout d'abord coulé à l’atelier du petit coulage, puis découpé afin d’obtenir cette forme élancée de sucrier. La tête et le socle, sont coulés à part et rajoutés par collage à la barbotine. Un système complexe de support de cuisson est mis en place pour permettre à la tête de ne pas tomber pendant la cuisson. Après avoir reçu un émail incolore, il est peint, à l’atelier de pose de fond, de sa couverte colorée bleu de Sèvres appliquée en trois couches successives. Le décor de hiéroglyphes est ensuite réalisé par lithographie et retouché pour affiner les détails. L’ intérieur entièrement recouvert d'or 24 carats, posé par l’atelier de filage-dorure, puis bruni, c’est-à -dire poli à l’aide d’une pierre d’agate ou d'hématite. Les détails de la tête sont obtenus par un brunissage à effet (brillant et semi-mat) afin d’accentuer les traits du visage.
 
Ce sucrier reprend toute l'iconographie relevée par Dominique Vivant-Denon dans son ouvrage « Voyage dans la Basse et dans la Haute Égypte… », illustré avec les gravures des croquis qu’il réalisa durant la campagne Égypte. Tous les éléments égyptiens repris créent une œuvre purement décorative et d'une grande richesse par son abondance d'or.
 
Sous l’administration d’Alexandre Brongniart, et au retour de la campagne que mena Bonaparte en Egypte, la Manufacture de Sèvres édita un service de dessert égyptien, de formes et décors totalement nouveaux comprenant 72 assiettes et diverses pièces de forme, dont quatre sucriers. Deux exemplaires furent réalisés à la demande de Napoléon 1er entre 1808 et 1812 ; l’un pour le Tsar Alexandre 1er de Russie, l’autre promis à Joséphine, puis donné par Louis XVIII au duc de Wellington en 1818.
 



Sucrier égyptien, Jean-Charles-Nicholas Brachard, 1802-1808.
Frise de hiéroglyphes en or sur fond bleu à l’extérieur, intérieur doublé d’or ; socle en porcelaine dorée.
Porcelaine dure mise au point vers 1770
Longueur : 14 cm, largeur : 12 cm, hauteur : 30 cm.