accessibilité haut de page

Années 50 à Sèvres - L'effet Céramique



22 septembre – 30 novembre 2006
PROLONGATION A SEVRES JUSQU'AU 22 DECEMBRE

 
Vase Métayer n°3 - décor de René-Gabriel Marchal
Photo © Editions Courtes et longues / Marc Domage et Nicolas Hoffmann
 
Le patrimoine de la Manufacture nationale de Sèvres est si riche qu’on peut l’aborder sous de multiples angles ; les expositions Biscuits, Bleu(s) puis Sottsass à Sèvres en ont pris le parti. Une approche historique, simultanément dans les 2 galeries de la Manufacture à Sèvres et à Paris, est proposée à la rentrée 2006, afin de révéler ce goût prononcé pour les effets céramiques et les formes atypiques qui ont tant caractérisé sa production après-guerre. L’ensemble des quelque 200 pièces présentées sur les deux sites à cette occasion, témoigne en effet combien les ateliers, entre 1948 et 1963, sous l’impulsion d’un homme, Léon-Georges Baudry qui dirige l’institution à cette période, se sont consacrés à la matière et à ses modulations, comme aux couleurs de grand feu, ses possibilités illimitées et ses tons profonds, dans une variété de formes tout à fait exceptionnelle, mais toutes intimement liées à l’histoire et au patrimoine de l’institution.
 
Juste après la guerre, la renaissance de la Manufacture passe par la rupture. Si nombre d’artistes sont alors fascinés par la liberté du modelage, à Sèvres on s’engage sur un chemin opposé. Tandis qu’un Henri-Albert Lagriffoul revisite la tradition académique de façon onirique, avec son surtout sur le thème de la mer (1950), un autre sculpteur Antoine Orlandini, inspiré par les arts de la table, imagine des pièces techniquement irréalisables ailleurs. Des formes nouvelles sont commandées à René Collamarini, à Robert Couturier et à Maurice Savin. Robert Couturier, à travers ses vases en grès anthropomorphes, remettra en question la tradition de la peinture sur porcelaine. Car à cette période, la Manufacture excelle dans un domaine qui la marginalise, celui de l’ornement. Dans une émulation interne et une attention particulière portée au respect d’un patrimoine collectif, des peintres et des sculpteurs de Sèvres, accompagnés dans leur démarche par des artistes extérieurs, vont perturber les règles du marché et la notion de la créativité, à l’oeuvre dans les années 50. Ce style, peu connu, n’a pas toujours été apprécié à sa juste valeur et mérite d’être redécouvert ; la production de la Manufacture peut aider à cette réhabilitation, notamment dans le domaine de l’ornement dans lequel elle excellait. D’ailleurs tous les peintres de la Manufacture qui ont travaillé ces derniers mois à ces éditions nouvelles, ont apprécié ces décors presque inédits, les subtilités savantes de leurs applications et l’originalité poétique de leurs compositions.
 
Qu’il s’agisse d’oeuvres non commercialisées, issues des réserves, ou bien de prêts de collectionneurs privés, ou plus largement de vases, assiettes, surtouts et autres éléments qu’il a été décidé d’éditer à cette occasion, à partir des archives de l’établissement, c’est un panorama quasiment inédit très représentatif de cette période de notre histoire récente qui est offert. Il est replacé dans son contexte par une scénographie conçue par le décorateur Yves Taralon et grâce aux prêts que le Mobilier national, qui s’est particulièrement investi dans cette manifestation, a bien voulu consentir. Ainsi toutes les pièces de céramique sont-elles à découvrir sur des meubles de Lesage, Arbus, devant des tapisseries d'après Fumeron, Borderie ou Picart-Ledoux, comme replacées dans les espaces pour lesquels elles avaient été imaginées.
 
Ce prisme historique permet dans le même temps, grâce à une approche historique et sociologique, de traiter de cette période au travers d’un beau livre, premier d’une collection Sèvres, une histoire céramique aux Editions Courtes et Longues qui, au rythme d’un titre chaque année, mettra en scène les oeuvres produites sur un temps donné, dans une appréhension plus large des arts décoratifs à partir de la création céramique. Cette collection proposera, dès lors, un catalogue de la production de Sèvres si ce n’est raisonné, en tous les cas complet et révélateur de l’évolution des formes et des décors, au long de plus de 250 ans d’histoire.
 
Contact presse :
Manufacture nationale de Sèvres, Place de la Manufacture, 92310 Sèvres
Barbara de Montaigu, Tél. : + 33(0)1 46 29 22 05, Fax : + 33(0)1 46 29 22
Mél. : barbara.de-montaigu@culture.gouv.fr
 
Expositions ouvertes, du 22 septembre au 30 novembre 2006,
Galerie de Sèvres, place de la Manufacture, 92310 Sèvres (Métro : Pont de Sèvres)
du lundi au samedi, de 10 h à 17 h
Galerie de Paris, 4 place André Malraux 75001 Paris (Métro : Palais Royal)
du mardi au vendredi de 11 h à 19 h et les lundis et samedis, de 14 h à 19 h
 
Années 50 à Sèvres - L'effet céramique, 144 pages, 100 illustrations en quadri, 24,3 x 28 cm,
Prix public : 29,50 €
Editions Courtes et Longues,
Tél. : + 33(0)1 48 87 16 35, info@cleditions.com,
www.cleditions.com
 


Pour plus d'informations,
téléchargez le fichier PDF ci-joint.
 
 

Toutes les actualités